• Mélissa Dastroy DMV

L'ostéopathie? Pour mon chat aussi !

Nos amis félidés sont parfois les grands oubliés de la médecine manuelle vétérinaire.

Pourtant ces derniers sont très réceptifs aux bienfaits d'une séance d'ostéopathie !


Comme chez le chien, les séances précoces et régulières permettent à votre compagnon de se sentir bien dans ses pattes.

Contrairement à ce que l'on pense, les chats se laissent souvent très bien manipuler.

Même les chats réputés pour être de vrais tigres finissent parfois par s'endormir sous nos mains!

Pour leur confort, quand cela est possible, il est préférable de réaliser la consultation à domicile afin de limiter le stress du transport.


Alors quand une séance peut-elle être utile?


- Lors de la croissance :

Pour les races géantes,surtout, une consultation précoce permet d'intervenir préventivement et de permettre une croissance harmonieuse.


- Lors de la puberté / étape de la stérilisation:

La puberté de votre animal est une étape clef, à laquelle il est intéressant de consulter pour refaire le point sur l'alimentation et le comportement notamment. C'est également l'occasion de vérifier l'absence de fixation ostéopathique.

Pour les femelles, une séance peut-être réalisée suite à la stérilisation pour permettre une bonne cicatrisation de la plaie de chirurgie.


- A l'âge adulte :

En prévention, il est idéal de faire une consultation d'ostéopathie par an. Celle-ci peut-être prévue 6 mois après le vaccin annuel afin que votre animal soit ausculté par un vétérinaire deux fois par an. Cette approche préventive permet de mettre en évidence les éventuelles pathologies de manière très précoce. C'est également l'occasion de revoir le mode de vie, l'alimentation et de répondre à vos questions.

Lors d'une pathologie médicale, l'ostéopathie peut souvent aider de manière complémentaire à la médecine traditionnelle.


- A partir de 8 ans :

Les chats sont souvent sujets à l'arthrose mais, ils expriment leur douleur de manière beaucoup plus subtile que les chiens. Des séances régulières (tous les 3 à 6 mois) permettent de préserver la mobilité de votre compagnon. Les signes de douleurs pourront être décelés tôt et un traitement mis en place si nécessaire, en collaboration avec votre vétérinaire traitant.


Pour résumer :

Tout au long de la vie de votre chat, un suivi régulier permet une approche préventive.

Lors de pathologie déclarée, la complémentarité entre la médecine classique et complémentaire assure une prise en charge optimale.

N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez de plus amples informations sur le sujet.


A bientôt,


Dv Mélissa Dastroy






10 vues0 commentaire